Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 19:39

mardi 22 juillet 2014

 

Combien de temps ? trop longtemps, l'attente se fige et l'heure est passée, la seconde de trop

est tombée dans l'oubli du pli de la vie.

Le souffle d'après sera trop puissant ou trop lent et les yeux du papillon ne cherchent que le pistil de la fleur.

L'immensité qui nous entoure ne dépend pas de la conscience, elle est de tout temps.

D'où vient ce sentiment que nous sommes traversés par une force qui nous dépasse et que toute

résistance est vaine ?

Tout n'est que fluide, passage, mouvement, effleurement, frottement jusqu'à l'étincelle qui s'éteindra

aussitôt dans un mouvement perpétuel, à l'infini.

Songe, bon ou mauvais, tu passes et coule le sable au fond du sablier éternellement.

Le regard de l'homme qui marche en dit long sur sa fuite. Ses pas de géant ne veulent pas du sol, il reste

en suspens dans l'air, au-dessus du mauvais sang, de la merde ambiante, des millions de tonnes de

plastique qui nous asphyxient et de la puanteur exhalées par nos haleines pestilentielles.

Oxygène, iode, vents, marées, il est en manque mais tout se refuse obstinément, il suffoque.

Il tourne en rond dans la prison qu'il a trouvée à son premier vagissement. Il ne sait plus mordre mais rugit au

bord de la folie.

Sa tête va exploser, ses mains ne savent que psalmodier et son corps déglingué ne veut plus aucune pitance,

rien au-dedans, rien au-dehors, trouver l'interstice, la sortie dans une entraille, une entaille, un appel d'air

imprévisible, dans un coin insoupçonné, attendre le moment, le signe pour l'abandon final, l'échappée belle.

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 09:09

Jeudi 26 juin 2013

 

On ne rit jamais deux fois de la même façon que le rire soit provoqué naturellement ou pas, c'est ce que

j'ai vécu à deux reprises en me rendant à deux séances de méditation du rire, à une semaine d'intervalle.

 

C'est souvent par le bouche à oreille que je partage des expériences de vies et celle-là en est une formidable.

 

Je vous invite à vous y rendre si l'occasion vous en est donnée car c'est un beau cadeau et vous aurez envie

de continuer.

 

▶ Le vieil âge et le rire - La découverte du yoga du rire - YouTube

 

▶ Le vieil âge et le rire - La dimension spirituelle du rire - YouTube

 

 

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 18:12

samedi 14 juin 2014

 

Allez savoir pourquoi on se laisse embarquer dans une aventure qui n'en a pas l'air ?

 

Je me suis dit que c'était plutôt rigolo d'aller marcher un vendredi 13 un soir de pleine lune et que je verrai bien

je n'ai pas été déçue.

 

Je suis partie de chez moi en pleine chaleur, le soleil était encore haut et la balade débutait dans

un petit village dénommé Routelle près de Besançon. J'ai eu la chance d'avoir avec moi une dame qui

connaissait la route pour s'y rendre, nous avons seulement demandé une fois la bonne direction pour être

au rendez-vous des habitués de la pleine lune.

 

Celle qui a été inspirée par cette initiative ne connaissait pas plus que cela les sentiers que nous allions

emprunter une chose était sûre nous verrions la lune et nous l'avons vue.

 

Le groupe devait être constitué de 13 personnes mais deux se sont désistés, plus que 11 à se lancer.

 

Pendant une heure, nous avons marché en plein jour, le soleil déclinait mais les pieds étaient sûrs et

nous y voyions clair, après une petite pause, nous nous sommes engagés dans un bois et le soleil a

basculé de l'autre côté.

 

Nous nous sommes arrêtés devant un arbre Président, un chêne magnifique, de plusieurs siècles et

je me suis adossé à lui pour qu'il me donne un peu de son énergie. Il se trouve dans une clairière près

d'un ruisseau.

 

Entre chien et loup, nous avons continué à marcher, mes pas étaient moins sûrs, j'avait l'impression

de zigzaguer par moments comme si je perdais un peu l'équilibre.

 

Plus de notion de montée ou de descendre, les cailloux et les hautes herbes étaient perceptibles

uniquement par les pieds, mes yeux ne me servaient plus à grand-chose, je me suis laissée aller à

me faire confiance sans distinguer grand chose mais quelle sensation !

 

Une espèce de brume de condensation entre les arbres, une ambiance fantomatique mais pas

désagréable juste là, autour des arbres, qui rafraichissait l'air, les arbres et les petits lutins que

nous étions devenus.

 

Nous avons dû marcher deux heures et demi, lorsque quelqu'un a eu le réflexe de regarder sa

montre qui marquait  22h30.

 

Nous avons croisé deux vers luisants, éclairant la mousse et nous nous attendions à d'autres

phénomènes encore de la nature.

 

J'avais oublié le temps, l'heure, ce que j'avais fait dans la journée, seulement occupée

d'être là à marcher et soudain j'ai vu une forte lumière à travers les arbres, celle de la lune.

 

Elle était entière, lumineuse et chacun essayait de la voir un peu mieux en marchant, puis nous

sommes sortis du bois et nous l'avons vue en plein ciel, absolument magnifique.

 

Je n'ai rien demandé à la lune, sa présence me suffisait et l'occasion unique de la regarder ainsi

en silence sans les lumières ni les bruits de la ville, ce fut magique.

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 11:54

Lundi 9 juin 2014

 

L'été est arrivé bien vite et la chaleur suffocante mais quelle belle journée passée dans le village d'Abbans Dessus

non loin de Quingey.

 

Quelle raison m'a donc poussée à visiter l'endroit et plus particulièrement le château ?

 

C'est une histoire entre Claude François Dorothée de Jouffroy d'Abbans et moi qui date de mon arrivée à

Besançon en 2006. La première fois que je l'ai croisé, il se tenait bien campé sur ses deux jambes, face

à la rivière du Doubs et il avait fière allure dans son habit du 18è siècle et ses cheveux coiffés d'un catogan.

Je suis tombée amoureuse de cette statue et de l'homme qu'elle représentait, mais qui était donc ce

personnage mystérieux ?

 

J'ai découvert qu'il s'agissait ni plus ni moins du constructeur des premiers prototypes de bateau à vapeur à roue

à aubes latérale, à peine cent ans après le perfectionnement du principe de la machine à vapeur par Denis

Papin en 1687.

 

Installé dans son château de Jouffroy d'Abbans, le marquis du même nom, ingénieur et architecte naval, invente

et construit le Pyroscaphe, un vaisseau propulsé à la vapeur puis en 1778, il construit le Palmipède qui navigue

pour la première fois de l'histoire de la navigation sur le Doubs, sur le bassin de Gondé à Baume les Dames

 

IMGP0388.JPG

 

J'ai profité de l'ouverture exceptionnelle au public du château pour m'y rendre en espérant pouvoir le visiter.

 

IMGP0408.JPG

IMGP0407.JPG

IMGP0406.JPG

 

Il y avait beaucoup de monde et une conteuse un peu sorcière  accompagnés d'un flutiste et d'un guitarise

nous a baladés sur les chemins et emmenés dans des histoires entendues dans l'enfance avec ses mots

à elle et ce monde imaginaire foisonnant de personnages pittoresques nous a fait souvent rire et donner envie

de danser.

 

IMGP0390.JPG

IMGP0394.jpg

IMGP0398.jpg

IMGP0400.jpg

Un enfant juché sur son petit âne nous a croisés et on aurait dit qu'il sortait tout droit d'un conte et

il a profité de ce partage à travers le temps et l'espace, un bel après-midi estival vraiment !

 

IMGP0401.jpg

 

IMGP0404.JPG

 

 

 

 

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 19:00

IMGP0282.JPG

Lundi 19 mai 2014

 

Les marchés bio se multiplient et je n'ai pas pu résister à acheter quelques plants de plantes

aromatiques samedi matin :

 

thym citron, menthe poivrée, mélisse et basilic.

 

Je me demande si je ne vais pas sauter le pas et m'acheter bientôt quelques plants de tomates

pour leur tenir compagnie à mes aromatiques.

 

Qui ne tente rien n'a rien et le risque n'est pas énorme, excepté celui de me les faire chouraver par

le premier venu qui passe en catimini dans la cour ouverte aux quatre vents qui sert de passage à des

piétons qui n'habitent pas du tout dans le secteur.

 

L'envie de voir pousser et de goûter ces herbes fraîches est tout de même la plus forte, qui vivra verra.

 

 

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 17:58

lundi 14 avril 2014

 

Je ne me souviens pas avoir autant été éblouie par la couleur jaune du printemps et je dois dire que

depuis une dizaine de jours j'en prends plein les yeux et je pense que si j'étais une abeille j'irai me

gaver principalement dans les champs de pissenlit et de boutons d'or.

 

IMGP0069.JPG

 

Que ce soit en pleine ville, dans les cimetières, le long des murs sur les trottoirs, ils ont pris

possession du moindre espace et nous mettent en joie, le printemps est là, il nous éclaire.

 

IMGP0065.jpg

 

A la campagne, hier c'était aussi la fête et voici les plus beaux pissenlits que j'ai pris le temps de

d'admirer en me baladant du côté d'Ornans.

 

IMGP0076.JPG

IMGP0075.JPG

 

Les pâquerettes que j'ai croisées un peu plus loin n'avaient pas le même éclat ,  elles étaient

mignonnes et fragiles et le contraste saisissant.

 

IMGP0077.JPG

 

L'air était sec et le soleil très chaud, la pluie est attendue, il paraît qu'elle arrivera en même temps

que reviendront les cloches de Rome à la fin de la semaine, en tout cas la nature a soif et attend l'eau

du ciel qui sera la bienvenue.

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 08:46

mardi 8 avril 2014

 

Ne pas se complaire dans un état, secouer l'ordre établi et les mauvaises habitudes c'est ce que j'ai

eu envie de faire hier.

 

Tourner sa langue sept fois dans sa bouche est un bon exercice mais pour trouver son chemin au milieu

d'un parcours parsemé d'obstacles et d'embûches, il faut le vouloir et le saut d'obstacle doit être assumé.

 

Les non-dits, les faux-semblants, les mensonges ce n'est pas mon truc, la franchise c'est tellement plus

simple, on va droit au but quoiqu'il arrive, la vie ne demande pas mieux.

 

Aller vers la lumière, grimper au sommet de la montagne et surtout ne pas avoir peur de l'adversité ou des

vents contraires, de cette société qui nous entrave et du temps qui passe.

 

Il y a tant de choses à vivre, à partager et les discours n'y pourront rien, sur mes deux jambes je regarde

le monde et l'embrasse pour cette vie qui coule et tout ce qu'elle me donne et me donnera encore.

 

Le printemps est arrivé, voilà la belle saison, ô gué, ô gué

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 19:09

samedi 29 mars 2014

 

Ce matin j'avais rendez-vous avec un magnolia lumineux et je n'avais pas envie d'être en retard.

 

Je l'avais aperçu déjà il y a quelques jours au début de sa de floraison, plus tardive que les autres

aux fleux roses ou violet foncé, celui-ci je ne voulais pas le manquer et il fallait que j'arrive à temps

pour l'admirer et lui tourner autour tranquillement.

 

IMGP0003.JPG

 

Lui, il m'attendait, il avait tout son temps, ses branches recouvertes de fleurs blanches déployées, il était le

roi de ces lieux et se laissait admirer.

 

IMGP0007.JPG

 

IMGP0008.JPG

Je l'ai photographié de près, de loin, lui ai rendu hommage et il s'est offert sans réserve.

 

Ce fut un moment d'accord parfait entre lui et moi, quel beau cadeau !

 

Je ne me lasse pas d'admirer à chaque printemps ce magnifique spectacle offert par la nature

mais combien d'humains aujourd'hui ont porté attention à la beauté de cet arbre avant que ses fleurs

ne tombent et se fanent ?

 

IMGP0006.JPG

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 08:50

lundi 17 mars 2014

 

Un avion avec 239 personnes à bord en perdition depuis plus de huit jours et une annexion de toute une région par un dictateur russe et le printemps en hiver, vraiment 2014 nous déboussole et ce n'est sans doute pas terminé.

 

La santé des gens dans les villes n'est pas vraiment la priorité mais que l'on n'aperçoive plus la Tour Eiffel à cause de la pollution çà c'était absolument désolant, en tout cas pour certains médias télévisés, un comble !

 

Tout ce qu'ils ont trouvé c'est de verbaliser les automobilistes obligés d'aller au travail avec leur véhicule et pour corser la chose, il faudra respecter la circulation alternée dans les grandes villes, et gare aux contrevenants ! Encore une décision prise par des technocrates enfermés dans leurs bureaux climatisés et aseptisés.

 

A huit jours des élections municipales, j'espère que nous aurons encore la force d'aller porter notre bulletin jusque dans l'urne avant d'aller vite à la campagne respirer encore un peu d'air pur et écouter siffler les merles qui n'ont pas encore appris à nous jouer du pipeau !

 

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 16:48

lundi 24 février 2014

 

Quand février ne veut plus jouer son rôle, celui de l'un des mois les plus froids de l'année voilà ce que

cela donne

 

IMGP9888.JPG

 

les hortensias ont déjà leurs petites feuilles qui poussent

 

IMGP9891.JPG

les magnolias de Soulange vont avoir leur floraison un mois avant la date prévue

 

IMGP9892.JPG

et tout à l'avenant

 

quant aux vieilles personnes, elles sortent en oubliant leur manteau, il n'y a vraiment plus d'hiver mais pourvu

que ça dure, il fait très beau dans le Grand Nord Est et le bleu du ciel nous redonne le sourire et

l'envie de profiter de la lumière.

 

IMGP9890.JPG

 

 

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article

Présentation

  • : à chacun son pas
  • à chacun son pas
  • : Chaque matin est un nouveau pas vers l'inconnu alors suivons notre guide et partageons le chemin.
  • Contact

Profil

  • hugoline
  • Me voici à la retraite et ravie de tout ce temps qui m'est donné pour profiter de la vie et des gens. J'aime la nature, voyager, découvrir  et partager.
  • Me voici à la retraite et ravie de tout ce temps qui m'est donné pour profiter de la vie et des gens. J'aime la nature, voyager, découvrir et partager.

Recherche

Liens