Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 18:42

Lundi 27 octobre 2014

 

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais je préfère communiquer d'une manière douce et non agressive

avec ceux que j'aime ou que j'apprécie et bien souvent, malheureusement, je suis dépassée par les émotions

du passé et l'enfant en moi qui a souffert et se manifeste en actes ou paroles blessantes qui blessent

automatiquement l'autre qui les reçoit en se demandant ce qui lui arrive.

 

La réaction de l'autre est immédiate et il ou elle me blesse à son tour alors que cela n'était pas son but

au départ et nous restons chacun dans notre coin, comme des enfants de 5 ans, alors que nous sommes

des adultes.

 

Il y a un travail de fond à faire et cela peut prendre des années avant de réaliser que ce que je suis est très

complexe et contradictoire, les émotions nous dépassent et nous submergent alors que ce que nous vivons

devrait être en harmonie et joyeux et cela ne l'est pas à l'instant où il y a cette fulgurance émotionnelle qui

nous envahit et échappe à tout contrôle.

 

J'ai découvert une belle personne, Isabelle Padovani, qui a longtemps cheminé sur la voie de la conscience et de

l'éveil et voici une vidéo d'elle qui parle très justement de ce que nous devrions essayer de mettre en place pour

ne pas blesser ceux que nous aimons et vice-versa.

 

http://youtu.be/T4N_ye4D-Yg

 

Le chemin est long avant d'arriver à cette alliance et cette douceur partagée avec l'autre mais je m'y attelle et chemine

sur cette voie.

 

Que la paix et l'amour soient sur notre route et pas la guerre, c'est ce que je me souhaite ainsi qu'à tous ceux que

j'aime et pourquoi pas les autres aussi.

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 14:28

Lundi 20 octobre 2014

 

Tout le monde a entendu parler de l'effet papillon mais peut-être moins de la théorie du chaos.

 

J'ai rencontré le chaos le premier jour de mon arrivée en Inde et, à la fin de mon périple de 5 semains, je l'ai accepté comme faisant partie de ma vie, il y a de cela huit ans.

 

Aujourd'hui, à travers une vidéo que j'ai trouvée par hasard,  y 'a t-il vraiment un hasard, le chaos se rappelle à

mon souvenir et je le partage avec vous, il fait partie de notre vie et nous n'y pouvons rien, juste l'accepter.

 

http://youtu.be/gd5aF-G_v_c?list=PL24FF58C6DCD8B6D0

 

Je vous souhaite un bel automne qui ressemble jusqu'à présent plutôt à l'été indien

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 17:01

Mercredi 3 septembre 2014

 

Après deux ans et demi de chantier tous azimuts dans l'agglomération de Besançon, le tramway

traverse enfin la ville des Hauts de Chazal jusqu'à Chalezeule et les enfants sont ravis de circuler dans ce

nouveau "train"

 

 

IMGP1814.JPG

IMGP1817.JPG

Ding ding ! attention le tram arrive et le spectacle est garanti

 

IMGP1823.JPG

 

Les sièges sont bleus ou rose violine, les fenêtres propres et les wagons pimpants

 

IMGP1825.JPG

Nous l'avons attendu et nous l'avons, nous voyons la vie en bleu et la ville a un petit air de renouveau pour la

rentrée, ne boudons pas ces moments même si l'on sait que la routine va bientôt revenir et que le neuf ne

sera plus que du vieux dans quelques semaines mais ainsi va la vie.

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 11:06

lundi 4 août 2014

 

IMGP0582.JPG

 

 

C'est si peu et pourtant le monde est dans cette noisette, il est dans le regard que je lui porte et le temps

n'existe pas, c'était hier, c'est aujourd'hui et ce sera demain, peu importe, la vie est en marche et ne

s'arrêtera pas.

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 10:03

samedi 2 août 2013

 

C'est toujours une belle surprise de voir comment la main et le regard de l'enfant évolue sur le papier,

voici quelques dessins que j'ai sélectionnés, juste pour le plaisir et bonnes vacances à tous

 

IMGP0381.JPG

IMGP0410.JPG

IMGP0411.JPG

IMGP0457.JPG

IMGP0564.JPG

IMGP0576.JPG

IMGP0577.JPG

 

A bientôt en septembre

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 19:39

mardi 22 juillet 2014

 

Combien de temps ? trop longtemps, l'attente se fige et l'heure est passée, la seconde de trop

est tombée dans l'oubli du pli de la vie.

Le souffle d'après sera trop puissant ou trop lent et les yeux du papillon ne cherchent que le pistil de la fleur.

L'immensité qui nous entoure ne dépend pas de la conscience, elle est de tout temps.

D'où vient ce sentiment que nous sommes traversés par une force qui nous dépasse et que toute

résistance est vaine ?

Tout n'est que fluide, passage, mouvement, effleurement, frottement jusqu'à l'étincelle qui s'éteindra

aussitôt dans un mouvement perpétuel, à l'infini.

Songe, bon ou mauvais, tu passes et coule le sable au fond du sablier éternellement.

Le regard de l'homme qui marche en dit long sur sa fuite. Ses pas de géant ne veulent pas du sol, il reste

en suspens dans l'air, au-dessus du mauvais sang, de la merde ambiante, des millions de tonnes de

plastique qui nous asphyxient et de la puanteur exhalées par nos haleines pestilentielles.

Oxygène, iode, vents, marées, il est en manque mais tout se refuse obstinément, il suffoque.

Il tourne en rond dans la prison qu'il a trouvée à son premier vagissement. Il ne sait plus mordre mais rugit au

bord de la folie.

Sa tête va exploser, ses mains ne savent que psalmodier et son corps déglingué ne veut plus aucune pitance,

rien au-dedans, rien au-dehors, trouver l'interstice, la sortie dans une entraille, une entaille, un appel d'air

imprévisible, dans un coin insoupçonné, attendre le moment, le signe pour l'abandon final, l'échappée belle.

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 09:09

Jeudi 26 juin 2013

 

On ne rit jamais deux fois de la même façon que le rire soit provoqué naturellement ou pas, c'est ce que

j'ai vécu à deux reprises en me rendant à deux séances de méditation du rire, à une semaine d'intervalle.

 

C'est souvent par le bouche à oreille que je partage des expériences de vies et celle-là en est une formidable.

 

Je vous invite à vous y rendre si l'occasion vous en est donnée car c'est un beau cadeau et vous aurez envie

de continuer.

 

▶ Le vieil âge et le rire - La découverte du yoga du rire - YouTube

 

▶ Le vieil âge et le rire - La dimension spirituelle du rire - YouTube

 

 

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 18:12

samedi 14 juin 2014

 

Allez savoir pourquoi on se laisse embarquer dans une aventure qui n'en a pas l'air ?

 

Je me suis dit que c'était plutôt rigolo d'aller marcher un vendredi 13 un soir de pleine lune et que je verrai bien

je n'ai pas été déçue.

 

Je suis partie de chez moi en pleine chaleur, le soleil était encore haut et la balade débutait dans

un petit village dénommé Routelle près de Besançon. J'ai eu la chance d'avoir avec moi une dame qui

connaissait la route pour s'y rendre, nous avons seulement demandé une fois la bonne direction pour être

au rendez-vous des habitués de la pleine lune.

 

Celle qui a été inspirée par cette initiative ne connaissait pas plus que cela les sentiers que nous allions

emprunter une chose était sûre nous verrions la lune et nous l'avons vue.

 

Le groupe devait être constitué de 13 personnes mais deux se sont désistés, plus que 11 à se lancer.

 

Pendant une heure, nous avons marché en plein jour, le soleil déclinait mais les pieds étaient sûrs et

nous y voyions clair, après une petite pause, nous nous sommes engagés dans un bois et le soleil a

basculé de l'autre côté.

 

Nous nous sommes arrêtés devant un arbre Président, un chêne magnifique, de plusieurs siècles et

je me suis adossé à lui pour qu'il me donne un peu de son énergie. Il se trouve dans une clairière près

d'un ruisseau.

 

Entre chien et loup, nous avons continué à marcher, mes pas étaient moins sûrs, j'avait l'impression

de zigzaguer par moments comme si je perdais un peu l'équilibre.

 

Plus de notion de montée ou de descendre, les cailloux et les hautes herbes étaient perceptibles

uniquement par les pieds, mes yeux ne me servaient plus à grand-chose, je me suis laissée aller à

me faire confiance sans distinguer grand chose mais quelle sensation !

 

Une espèce de brume de condensation entre les arbres, une ambiance fantomatique mais pas

désagréable juste là, autour des arbres, qui rafraichissait l'air, les arbres et les petits lutins que

nous étions devenus.

 

Nous avons dû marcher deux heures et demi, lorsque quelqu'un a eu le réflexe de regarder sa

montre qui marquait  22h30.

 

Nous avons croisé deux vers luisants, éclairant la mousse et nous nous attendions à d'autres

phénomènes encore de la nature.

 

J'avais oublié le temps, l'heure, ce que j'avais fait dans la journée, seulement occupée

d'être là à marcher et soudain j'ai vu une forte lumière à travers les arbres, celle de la lune.

 

Elle était entière, lumineuse et chacun essayait de la voir un peu mieux en marchant, puis nous

sommes sortis du bois et nous l'avons vue en plein ciel, absolument magnifique.

 

Je n'ai rien demandé à la lune, sa présence me suffisait et l'occasion unique de la regarder ainsi

en silence sans les lumières ni les bruits de la ville, ce fut magique.

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 11:54

Lundi 9 juin 2014

 

L'été est arrivé bien vite et la chaleur suffocante mais quelle belle journée passée dans le village d'Abbans Dessus

non loin de Quingey.

 

Quelle raison m'a donc poussée à visiter l'endroit et plus particulièrement le château ?

 

C'est une histoire entre Claude François Dorothée de Jouffroy d'Abbans et moi qui date de mon arrivée à

Besançon en 2006. La première fois que je l'ai croisé, il se tenait bien campé sur ses deux jambes, face

à la rivière du Doubs et il avait fière allure dans son habit du 18è siècle et ses cheveux coiffés d'un catogan.

Je suis tombée amoureuse de cette statue et de l'homme qu'elle représentait, mais qui était donc ce

personnage mystérieux ?

 

J'ai découvert qu'il s'agissait ni plus ni moins du constructeur des premiers prototypes de bateau à vapeur à roue

à aubes latérale, à peine cent ans après le perfectionnement du principe de la machine à vapeur par Denis

Papin en 1687.

 

Installé dans son château de Jouffroy d'Abbans, le marquis du même nom, ingénieur et architecte naval, invente

et construit le Pyroscaphe, un vaisseau propulsé à la vapeur puis en 1778, il construit le Palmipède qui navigue

pour la première fois de l'histoire de la navigation sur le Doubs, sur le bassin de Gondé à Baume les Dames

 

IMGP0388.JPG

 

J'ai profité de l'ouverture exceptionnelle au public du château pour m'y rendre en espérant pouvoir le visiter.

 

IMGP0408.JPG

IMGP0407.JPG

IMGP0406.JPG

 

Il y avait beaucoup de monde et une conteuse un peu sorcière  accompagnés d'un flutiste et d'un guitarise

nous a baladés sur les chemins et emmenés dans des histoires entendues dans l'enfance avec ses mots

à elle et ce monde imaginaire foisonnant de personnages pittoresques nous a fait souvent rire et donner envie

de danser.

 

IMGP0390.JPG

IMGP0394.jpg

IMGP0398.jpg

IMGP0400.jpg

Un enfant juché sur son petit âne nous a croisés et on aurait dit qu'il sortait tout droit d'un conte et

il a profité de ce partage à travers le temps et l'espace, un bel après-midi estival vraiment !

 

IMGP0401.jpg

 

IMGP0404.JPG

 

 

 

 

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 22:17

Mardi 3 juin 2014

 

Elle m'attendait, nous avions fixé la date du jeudi 29 mai pour que je vienne la retrouver dans cet endroit

privilégié où elle vit depuis plusieurs années mais beaucoup trop grand pour elle à entretenir.

 

IMGP0314.jpg

 

Elle a décidé que ce serait son dernier printemps ici et elle m'a proposé un grand tour dans le parc pour

admirer les roses anciennes ainsi que les arbres qui y poussent majestueusement. Le temps n'existait

plus et nous nous sommes arrêtées devant chaque rosier dont certains sont uniques comme celui-ci

 

IMGP0309.jpg

Le Paul's Himalayan Musk climber (1881) une espèce rare très florissante et parfumée dont les

roses sont gracieuses

 

IMGP0310.JPG

Nous sommes allées à la rencontre d'un rosier aux fleurs particulièrement foncées

 

IMGP0308.JPG

puis un rosier que j'apprécie pour la délicatesse de ses fleurs, le Ghislaine de Féligonde, aux couleurs

blanc et orangé, de qualité résistante et florissant longtemps en forme buissonnante.

 

IMGP0300.jpg

 

J'ai pu apprécié également une rose plus imposante et parfumée, la Papi Delbard

 

IMGP0303.JPG

 

Le jardinier était passé la veille de mon arrivée et j'ai presque eu l'impression que le parc avait mis

ses plus beaux atours pour me charmer et il n'a pas raté son effet, tout était parfait, l'ombre et la

lumière, la douceur de l'air et la présence de cette chère amie, quel beau cadeau !

 

Et pour finir en beauté, j'ai eu le plaisir de voir pour la première fois en fleur le grand tulipier au fond

du parc et voici ses fleurs dans toute leur splendeur

 

IMGP0324.jpg

IMGP0321.JPG

IMGP0323.JPG

Repost 0
Published by hugoline - dans la nature
commenter cet article

Présentation

  • : à chacun son pas
  • à chacun son pas
  • : Chaque matin est un nouveau pas vers l'inconnu alors suivons notre guide et partageons le chemin.
  • Contact

Profil

  • hugoline
  • Je suis une grande lectrice, curieuse de la vie et des gens et passionnée de photographie. J'aime voyager et partager les bons moments avec mes amis.
  • Je suis une grande lectrice, curieuse de la vie et des gens et passionnée de photographie. J'aime voyager et partager les bons moments avec mes amis.

Recherche

Liens