Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 18:12

samedi 14 juin 2014

 

Allez savoir pourquoi on se laisse embarquer dans une aventure qui n'en a pas l'air ?

 

Je me suis dit que c'était plutôt rigolo d'aller marcher un vendredi 13 un soir de pleine lune et que je verrai bien

je n'ai pas été déçue.

 

Je suis partie de chez moi en pleine chaleur, le soleil était encore haut et la balade débutait dans

un petit village dénommé Routelle près de Besançon. J'ai eu la chance d'avoir avec moi une dame qui

connaissait la route pour s'y rendre, nous avons seulement demandé une fois la bonne direction pour être

au rendez-vous des habitués de la pleine lune.

 

Celle qui a été inspirée par cette initiative ne connaissait pas plus que cela les sentiers que nous allions

emprunter une chose était sûre nous verrions la lune et nous l'avons vue.

 

Le groupe devait être constitué de 13 personnes mais deux se sont désistés, plus que 11 à se lancer.

 

Pendant une heure, nous avons marché en plein jour, le soleil déclinait mais les pieds étaient sûrs et

nous y voyions clair, après une petite pause, nous nous sommes engagés dans un bois et le soleil a

basculé de l'autre côté.

 

Nous nous sommes arrêtés devant un arbre Président, un chêne magnifique, de plusieurs siècles et

je me suis adossé à lui pour qu'il me donne un peu de son énergie. Il se trouve dans une clairière près

d'un ruisseau.

 

Entre chien et loup, nous avons continué à marcher, mes pas étaient moins sûrs, j'avait l'impression

de zigzaguer par moments comme si je perdais un peu l'équilibre.

 

Plus de notion de montée ou de descendre, les cailloux et les hautes herbes étaient perceptibles

uniquement par les pieds, mes yeux ne me servaient plus à grand-chose, je me suis laissée aller à

me faire confiance sans distinguer grand chose mais quelle sensation !

 

Une espèce de brume de condensation entre les arbres, une ambiance fantomatique mais pas

désagréable juste là, autour des arbres, qui rafraichissait l'air, les arbres et les petits lutins que

nous étions devenus.

 

Nous avons dû marcher deux heures et demi, lorsque quelqu'un a eu le réflexe de regarder sa

montre qui marquait  22h30.

 

Nous avons croisé deux vers luisants, éclairant la mousse et nous nous attendions à d'autres

phénomènes encore de la nature.

 

J'avais oublié le temps, l'heure, ce que j'avais fait dans la journée, seulement occupée

d'être là à marcher et soudain j'ai vu une forte lumière à travers les arbres, celle de la lune.

 

Elle était entière, lumineuse et chacun essayait de la voir un peu mieux en marchant, puis nous

sommes sortis du bois et nous l'avons vue en plein ciel, absolument magnifique.

 

Je n'ai rien demandé à la lune, sa présence me suffisait et l'occasion unique de la regarder ainsi

en silence sans les lumières ni les bruits de la ville, ce fut magique.

Partager cet article

Repost 0
Published by hugoline - dans vie quotidienne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : à chacun son pas
  • à chacun son pas
  • : Chaque matin est un nouveau pas vers l'inconnu alors suivons notre guide et partageons le chemin.
  • Contact

Profil

  • hugoline
  • Je suis une grande lectrice, curieuse de la vie et des gens et passionnée de photographie. J'aime voyager et partager les bons moments avec mes amis.
  • Je suis une grande lectrice, curieuse de la vie et des gens et passionnée de photographie. J'aime voyager et partager les bons moments avec mes amis.

Recherche

Liens