Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 18:29

Samedi 17 janvier 2015

 

S'il y a un livre qui parle de l'amour d'une mère pour son fils au point de ne vivre que pour lui, jour après jour,

dans une extravagance et une exigence vers le meilleur c'est bien celui écrit par Romain Gary, vibrant

hommage à sa mère qu'il a aimé d'un amour infini au point que toute sa vie sera tracée par les paroles

même de sa mère.

 

Je suis en train de relire ce livre d'une tendresse et d'un amour incomparable qui laisse souvent pantois et

voici un passage qui donne le ton lorsque l'enfant, devenu homme, se souvient :

 

"...y'aura jamais une autre femme pour t'aimer comme elle, dans la vie. Ca, c'est sûr."

"C'était sûr. Mais je ne le savais pas.

"Ce fut seulement aux abords de la quarantaine que je commençai à comprendre. Il n'est pas bon

d'être tellement aimé, si neune, si tôt. Ca vous donne de mauvaises habitudes. On croit que c'est

arrivé. On croit que ça existe ailleurs, que ça peut se retrouver. On compte là-dessus. On regarde;

on espère, on attend. Avec l'amour maternel, la vie vous fait à l'aube une promesse qu'elle ne tient

jamais. On est obligé ensuite de manger froid jusqu'à la fin de ses jours. Après cela, chaque fois

qu'une femme vous prend dans ses bras et vous serre sur son coeur, ce ne sont plus que des

condoléances. On revient toujours gueuler sur la tombe de sa mère comme un chien abandonné.

Jamais plus, jamais plus, jamais plus. Des bras adorables se referment sur votre cou et des lèvres

très douces vous parlent d'amour, mais vous êtes au courant. Vous êtes passé à la source très

tôt et vous avez tout bu. Lorsque la soif vous reprend, vous avez beau vous jeter de tous côtés,

il n'y a plus de puits, il n'y a que des mirages. Vous avez fait dès la première lueur de l'aube, une

étude très serrée de l'amour et vous avez sur vous de la documentation. Partout où vous allez,

vous portez en vous le poison des comparaisons et vous passez votre temps à attendre ce que

vous avez déjà reçu."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : à chacun son pas
  • à chacun son pas
  • : Chaque matin est un nouveau pas vers l'inconnu alors suivons notre guide et partageons le chemin.
  • Contact

Profil

  • hugoline
  • Me voici à la retraite et ravie de tout ce temps qui m'est donné pour profiter de la vie et des gens. J'aime la nature, voyager, découvrir  et partager.
  • Me voici à la retraite et ravie de tout ce temps qui m'est donné pour profiter de la vie et des gens. J'aime la nature, voyager, découvrir et partager.

Recherche

Liens